Le verre plat, c’est quoi ?

La production industrielle de verre plat

La production industrielle de verre plat emploie en France des milliers de personnes et génère un matériau indispensable à la qualité de vie dans les bâtiments : le vitrage. 

En effet, à lui seul, il protège du vent, de la pluie, du froid, du chaud et même sécurise contre les incendies ou les effractions. Sans les vitres, nous vivrions dans des endroits exempts de lumière naturelle, indispensable à notre santé et à notre bien-être.

Malgré que le verre plat, à ne pas confondre avec le verre qui sert de contenant à nos boissons  quotidiennes, soit présent partout autour de nous, savez-vous de quoi il est fait, où et comment il est produit ? 

La production et la composition du verre plat

Le verre plat utilisé dans le bâtiment est essentiellement produit à partir d’un mélange de soude et de chaux avec de la silice (ou sable). Ce mélange est porté à haute température pour assurer sa fusion et est refroidi ensuite progressivement pour obtenir une matière
vitrifiée, telle que nous la connaissons.

Le verre ainsi créé, dit silico-sodo-calcique, se compose :

  • De sable de silice : il donne sa texture au verre. C’est le vitrifiant ou formateur du réseau vitreux SiO2 ;
  • De carbonate de sodium : utilisé comme fondant qui permet d’abaisser le point de fusion de la silice et comme affinant pour homogénéiser le mélange et supprimer les bulles qui se sont formées pendant la fusion ;
  • D’affinants : leur rôle est de remuer le mélange en fusion, de manière à assurer l’élimination des gaz et à uniformiser la qualité ;
  • D’oxydes métalliques : ils permettent d’améliorer les caractéristiques mécaniques du verre, sa résistance aux agents atmosphériques et lui donnent sa coloration éventuelle. Notons que pour produire du verre particulièrement neutre, hautement transparent, on a besoin de silice sans oxydes de fer. Ce sont eux qui donnent la couleur « verte » à la tranche des plaques de verre.

Est-il écologique de produire autant de matière dont la production consomme beaucoup d’énergie ?

En matière environnementale, les impacts positifs ou négatifs sont calculés de manière globale. Il faut savoir que pour une tonne de C0² rejetée dans l’atmosphère pour la production du verre plat, ce matériau permet d’en épargner dix fois plus en termes de chauffage et de climatisation dans les bâtiments en général. Le verre plat est donc indispensable à la vie moderne. Sans oublier qu’il se recycle parfaitement, aspect non négligeable qui lui permet d’obtenir les meilleures certifications environnementales telles que  celle du Cradle to CradleTM Institue.

POUR EN SAVOIR PLUS :

Pour en savoir plus sur la gamme de verre plat →Verre Planibel 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *